Archive for the Category »PARFUM DE COULEURS «

La Force est avec moi

Des feuilles d’automne tombant d’un arbre, puis un arbre dépouillé de toutes ses feuilles me furent montrés, j’entends les mots :


Ne t’inquiète pas. La force de vie est à l’intérieur, et de cette force de vie surgira le nouveau. Sache que l’ancien doit mourir afin que le nouveau puisse naître.

Eileen Caddy

Un simple petit livre, quelques lignes éparpillées au jour le jour,et je me laisse couler au travers des mots.

Eileen m’a dit de ne pas m’inquiéter et je me dois de l’écouter !

Quelques mois en retrait pour entendre d’autres voix, pour essayer de percer le mystère de ma mélancolie et surtout un grand besoin de silence pour approcher au mieux les soucis amoncelés…

Ne plus arriver à faire le trie dans les pensées, juste essayer de faire au mieux de l’autre côté.

Les petits miracles de la vie où une bonne fée, je ne sais pas trop, ont bien voulu m’aider et une bien jolie clarté s’est approchée de moi !

  Combien de fois vous ais-je conté l’Automne, la saison de mon coeur, je ne compte même plus :)

L’arbre de vie est redevenu mon ami et mon âme est légère…

Presque en cachette, j’ai lu vos billets et je sais tout de vous !

Le temps n’aura duré que quelques minutes, les mois sont devenus des secondes, j’ai enfin réussi à modifier les horloges ; j’ai envie de courir un peu, mais pas trop vite, pour raconter tout ce que mes rêves m’ont appris !

Mes ailes repoussent et j’ai envie de parler, de partager à nouveau, de mettre un peu de sel et de sucre dans mes idées et de voyager avec vous…

Dans le tableau de Carl Spitzweg, le Botaniste, j’aperçois comme une ode à la fin d’une saison, le glissement vers une autre douceur; tourner le dos à ce qui n’est plus, pour découvrir ce qui est, l’ancien pour le nouveau comme dit Eileen !

Se sentir pousser par une force qui arrive de nulle part, c’est ce qu’il m’arrive et j’espère que l’Automne pour vous aussi ne sera jamais monotone :)

Je vous souhaite une jolie journée, brouillard  et fine pluie ne doivent pas faire peur surtout que jamais rien sans amour…

Je vous embrasse !



Se mettre au vert

 

Les êtres les plus purs et les plus réfléchis sont ceux qui savent le mieux apprécier la couleur

John Ruskin

Bien souvent les épaules larges ne suffisent pas !

Le poids de certains  événements aimerait vous faire pencher du mauvais côté pour mieux vous affaiblir…

On peut alors se laisser aller, s’enfoncer juste un petit peu et se complaire dans  une  léthargie bien moelleuse et sécurisante en attendant que le vent mauvais passe son chemin !

Ou bien on peut se dire que le ciel ne vous attendra pas, que le temps passé à trop réfléchir ne se rattrape pas, et qu’un coup de pied bien placé dans le coeur de mes soucis  aiderait bien à faire s’évanouir tous mes tracas…

Attention, le vert  ne vas pas à tout le monde !

 Je suis chanceuse,  il me suit depuis l’enfance, me courre après sans me rattraper,  me fait les yeux doux et me couvre de sa sensualité…

Une histoire d’amour entre lui et moi que j’avais un peu oublié,  et voici que depuis quelques jours il se pose là, et puis là et là, et encore là !

Il chuchote à mon oreille une litanie que seul lui et moi comprenons…

Une sorte de code entre nous, il me pousse et  me guide de son mieux et surtout m’offre un pont, une passerelle bien solide vers la Légèreté…

Il est vrai que ce sentiment m’avait un peu quitté ces derniers temps,  mais nul n’est à l’abris d’une vilaine pluie et d’une forte houle !

Je n’aime pas chercher midi à quatorze heure, et pourtant ma pendule bonne humeur semblait s’être arrêté…

Mais voilà que le vert  est descendu de son jardin  pour me remettre sur les rails :)

 Il habille de vert   le sable de Carnac, il est magique ! 

LEGERETE  et moi n’allons plus nous quitter,  je l’ai décidé !

Parce que 

Et vous, déjà eu envie d’une petite mise au vert, comme une envie de se ressourcer ?

sera donc Léger, et les mois qui suivront le seront aussi, je ne suis pas pingre :)

Mon envie de fraîcheur étant revenue, je vous invite à plonger avec moi  dans le vert d’Espèrance, juste pour se faire plaisir…

Comme Amélie, j’aime faire des ricochets,  et comme Françoise Hardy des ronds dans l’eau :)

Et comme jamais rien sans amour, je vous embrasse fort !

PS Je signale que le flux RSS ne fonctionnant plus, le Simorgh sur certaines blogolistes ne pourra “remonter”, donc il faudra cliquer de temps en temps  pour les nouveaux billets ;  j’ai réussi à tout réparer sauf ça :( Petit oubli, il est minuit trente, ce soir Lundi, sur Arté, rêver plus fort avec le film Hanging Rock, j’en avais fait un billet et de belles photos ici !

http://www.lesrevesdusimorgh.net/?p=2567

Mille bleus

Du gris au bleu il n’y a qu’un pas.

Quelques journées grappillées  au souffle de l’été,  celles dont la longueur glisse vers l’automne…

L’esprit un peu salé, le coeur serein et le sourire en bandoulière,  atterrir sur la terre.

On appelle cela la rentrée, moi je dirais plutôt que c’est le retour à la réalité…

Belle journée à vous,  et  à mercredi !

Je vous embrasse.


Pic de douceurs

D’année en année, notre monde tourbillonnant devient de plus en plus complexe et déroutant.

C’est pourquoi il nous faut de plus en plus chercher la paix et le bien être dans les petits plaisirs de la vie.

Woman’s home Companion, décembre 1935

Décembre 2011

Juste raisonnement, douleur du regard sur ce qui nous dépasse, culpabilité si on tend l’oreille

Rester immobile, ne plus faire partie du décor, juste pour quelques heures

SOI, c’est bien aussi


Si penser, c’est ce prendre au sérieux, j’abandonne !

Je laisse passer le train, même pas envie de suivre la voie, j’oublie les rails et je reste en gare

Le bagage n’a pas besoin d’être lourd, juste une main habile pour tenir le livre et une autre pour remonter le plaid au dessus des genoux

L’intimité se fait douce et câline, sous la lampe mandarine les mots vont éclabousser le papier blanc, faire surgir le loup, s’embrasser des amoureux, offrir le monde à nos pieds.

Un livre peut se serrer dans les bras, il peut tout, il suffit de vouloir, de tenter l’expérience

Sans éprouvettes, sans équations mirobolantes, ce plaisir là se donne, et on se confie, on partage aussi.

Premier plaisir du jour


J’avoue préférer celles en chocolat, vous voyez ce que je veux dire…

Que votre journée soit douce et belle !



Le goût des couleurs

Presque les couleurs de l’été !

Un, le bleu

Deux, le vert

Trois, le  soleil


Zut, j’allais oublier le rose !

C’est encore l’été, même si le mot rime avec rentrée !

Ces couleurs, c’était il y a quelques jours, dans l’ouest du sud.

J’en ai cueilli beaucoup, et elles ne sont toujours pas fanées…

Même le parfum des roses anglaises est toujours présent dans ma mémoire, je ferme les yeux et je pense aux petits déjeunes pris sur la terrasse…

Laissons vivre les couleurs, emprisonnons leur douceur dans nos coeurs !

L’été ne finit sa course  que ni nous l’oublions…

Goûtons le encore un peu, à pleine bouchée ou en menus morceaux, le temps des plaisirs ne doit pas s’enfuir si tôt !

Et ce ciel bleu, vous fait-il penser à quelque chose ?

Mais est ce vraiment des traces de ciel ou d’étoiles, ou… ?

A vous de deviner !

Ces photos sont dans leur état naturel !

Petit conseil d’amie,

ne laissez pas filer l’été,

prenez le en filature !

Prendre des vacances, c’est prendre aussi du retard !

Mon ” Reader” est tout plein de billets, presque tous dépliés et lus mais il m’en reste quelques uns :)

Ce sera pour lundi la suite de mes lectures chez vous :)


Je vous souhaite un beau week-end, le mien sera Normand !

Bisous chauds parce qu’il fait beau…

A lundi, et ne laissez pas passer vos rêves, jamais !