Faire comme l’oiseau…



 


Est-ce que le choix du nom d’un blog est anodin et influe sur son contenue ?
Le rêve est porteur d’espoir, et pas seulement pour moi…

Petite fille, j’étais un peu à l’écart, un peu « dans les nuages » !

Mes parents me pensait timide alors que je préférais avoir de la distance, du temps pour prendre position…

Voilà, j’ai tout le long de ma vie depuis l’enfance, aimé prendre mon temps…
Celui pour comprendre les autres, enfin d’essayer… Et en grandissant, je me suis aperçue que cela n’était pas facile !

Je me suis souvent demandé lorsque j’entrais dans ma seizième année si la vie n’était pas trop brusque pour moi…
Comme l’on ne me comprenait pas toujours, je me suis laissé glisser doucement vers un monde à part, le mien et bien confortable !

Celui qui me permettait d’observer ce qui se passait de l’autre côté, dans la vraie vie…
Pal malheureuse non, mais pas heureuse non plus….
Etre là pour faire plaisir aux autres, ne pas décevoir, être la petite fille sage et silencieuse que tout parent rêve d’avoir.
Ma grande sœur me racontait que j’avais été un bébé « sur mesure » !
Nous avons 13 ans de différence et pas le même papa…
Sur mesure, déjà formaté alors !
Je ne pleurais pratiquement jamais, je faisais toutes mes nuits et je ne réclamais même pas mon biberon !
Un bébé rêve à quoi, et une petite fille et une femme …
Au Simorgh, je ne pense pas !
Il y a seulement 10 ans je ne connaissais pas cet oiseau…

On dit de lui qu’il est immortel, qu’il possède le savoir de tous les âges, qu’il à parcouru le monde et je dirais même toutes les mythologies puisqu’on le retrouve en Russie sous le nom de Phoenix… Mais est-ce bien le même….

J’aimerais être un oiseau, celui-là ou un autre…
Celui qui voyage, qui soigne les âmes et qui réconforte…

Il a inspiré des écrivains comme Mohamed Dib et Christian Charrière…
J’ai très envie de lire le premier que je n’ai pas encore découvert et je vais essayer très modestement de vous parler du second…

Pour qui j’ai une tendresse toute particulière…

Un hasard dans une bibliothèque, le titre je ne sais pas… Mais je suis partie pour un prêt de 2 semaines !
Je l’ai terminé le soir même, rendu le lendemain et dans la même journée je le commandais chez mon libraire.

Le Simorgh est bien plus qu’un roman fantastique, c’est un véritable conte initiatique et je l’ai pris en pleine figure, bouleversée et rempli de questionnement…

J’essayais d’aller toujours plus haut, de me dépasser et je pensais que pour avancer il me fallait fuir…
Peine perdue, je faisais du surplace car je n’avais rien compris.
En lisant sur le Net hier soir des biographies de Christian Charrière, une phrase du livre revenait sans cesse…

« Et le chemin qui mène à un ordre supérieur passe d’abord par le chaos inférieur «.
Jérôme le héros, est un jeune homme en devenir.
Et moi j’ai l’impression de ne toujours pas être une femme en devenir !
J’ai trop pris mon temps, trop vécu à côté de ma vie.
Pour faire plaisir !

Il va falloir que je revienne sur mon « chaos inférieur » moi aussi et le prendre à bras le corps, mieux le comprendre pour l’expulser une bonne fois pour toute, sinon je vais finir par perdre pieds et cette fois pour de bon et sans faire semblant.

Hier, dans les commentaires, un lecteur me disait la sensation qu’il y avait de se relire lorsque l’on visite son propre blog, comme si c’était un « autre moi « qui l’avait écris….
S’il savait à quel point cela est juste et vrai !

Si seulement ce Simorgh pouvait m’aider à passer enfin de l’autre côté et de grandir juste un peu, je luis en serais bien reconnaissante…

Je m’aperçois finalement que le titre d’un blog n’est pas choisi par hasard et qu’il aura une belle influence sur moi…

Category: JOURNAL
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
6 Responses
  1. Pierre dit :

    un petit oiseau immortel… j’espère que tout ce temps non compté suffira pour réussir le grand saut..

  2. philippe dit :

    une sorte de roman initiatique en quelque sorte, c’est intéressant de faire un article pour expliquer ça et très sympa parce que je ne connaissais pas du tout

    des bisous

    (en tout cas, c’est bien de te lire)

  3. ysa dit :

    Je n’avais jamais entendu parler du Simorgh avant de lire le titre de ton blog… je trouve ce nom magnifique…. et le titre du blog aussi…

  4. deef dit :

    Oui, c’est vraiment un très joli titre de blogue, un beau nom d’oiseau ;) )
    Je ne connais pas cet écrivain ni ce roman, il faudra que je le lise, tu m’as donné envie.

  5. Marc dit :

    Simorgh c’est un joli nom, que je ne connaissais pas. A bientôt.

  6. mume dit :

    Dis donc,l’enfant que tu fus ressemble comme goutte d’eau à celle qui se cache encore dans mes rides.
    Tout faire pour ne pas “être” rejetée,suffire à soi même,développer tranquillement ses névroses pour rester dans le format conseillé!
    Le nom de mon blog fut proposé avant sa création par Dom,Fripouille étant “riche” de 4 grands mères, il fallut les “distinguer” et voilà !
    Le choix n’est pas anodin,les contenus non plus.
    C’est encore l’histoire de la poule et de l’oeuf!

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>