Se faire un chemin

 

A mon avis, les jours les plus agréables et les plus doux sont ceux qui n’offrent rien d’extraordinaires, de merveilleux où d’excitants ; ceux qui apportent de petits plaisirs tous simples qui glissent doucement, l’un après l’autre comme des perles sur une ficelle…

Lucie Maud Montgomery, Shirley dans Anne la Maison aux pignons verts

J’espère que vous ne vous n’êtes pas imaginés qu’un Simorgh un peu absent pouvait s’enfuir à tire d’aile  !

L’oiseau est fragile mais comme son congénère le Phénix, il  ne meurt jamais très longtemps et comme le roseau, il plie mais ne rompt pas…

Pour de vrai, pas pour de faux, retrouver les commandes du bateau après si longtemps, vos yeux et mes mots, juste pour le plaisir !

Je vous embrasse très fort….

PS  - Mon flux s’est caché quelque part, pas sous mon thème mais ailleurs et c’est très compliqué, alors il attendra un petit peu, même si pour vous c’est moins pratique :)

Category: JOURNAL
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.
2 Responses
  1. Un temps abominable , des soucis plein les poches , et , eh ! quelle surprise Virginie de te retrouver ce dimanche soir , j’en suis toute ravigotée ….le chemin est bien tortueux mais l’essentiel est d’avancer ;du plus profond de mon coeur Virginie MERCI, MERCI …

  2. arthur dit :

    je te cherche!!où es-tu? tu nous manques!! bises; Arthur

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>